Vous êtes iciDossiers»Investir»Transmission
Transmission

Transmission

Quelque soit notre situation personnelle, marié, célibataire, avec ou sans enfants, nous avons tous des héritiers dont l’ordre est fixé par la Loi. Si l’on souhaite modifier en tout ou partie cet ordre, il est possible de faire un testament que le code civil définit comme « un acte par lequel le testateur dispose pour le temps où il n’existera plus, de tout ou partie de ses biens ou de ses droits et qu’il peut révoquer. »

Donner à ses enfants pour les aider à s’installer dans la vie, et réduire le coût des droits de succession qu’ils auront à acquitter un jour, est une préoccupation constante des parents. Mais l’espérance de vie augmente et si c’est une très bonne chose, elle s’accompagne également de questions et d’inquiétudes sur son avenir : ma retraite me permettra-t-elle de faire face à mes besoins, mon patrimoine est-il suffisant pour combler un manque éventuel ? Entre l’envie de donner et la peur de manquer, il n’est pas toujours facile de trancher.

Pour organiser la transmission de son patrimoine, un parent se pose beaucoup de questions : comment préserver la paix familiale, qui saura le mieux gérer le bien immobilier, est-il possible de garder un certain contrôle sur les actifs donnés, et surtout comment éviter que le patrimoine si durement gagné ne soit dilapidé ?

Pour optimiser les donations consenties à ses proches, mieux vaut maîtriser quelques règles juridiques et fiscales.

Quoi de plus naturel pour des parents que de loger gratuitement leur enfant majeur quand ils en ont la possibilité. Attention, cette entraide naturelle n’est pas toujours sans conséquences successorales.

© 2012-13 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation - Contactez-Nous