Vous êtes iciNos Dossiers»Investir»Afficher les éléments par tag : transmission - Limmo.nc | Le Portail Immobilier de Nouvelle Calédonie

Terrains, maisons, appartements : les transactions en 2015

Lors de la quatrième édition du Forum de l’Immobilier organisé en septembre à la Maison des artisans, l’Observatoire de l’immobilier de la Chambre de Commerce et d’Industrie a présenté les données 2015. Retour sur les tendances du marché également en ligne sur www.nc-eco.nc

Nouméa, toujours aussi prisée

84 % des transactions dans le Grand Nouméa, avec une concentration de 55 % rien que pour la ville de Nouméa, et 46 % pour le reste du territoire, tels sont les premiers constats pour 2015. Un repli du volume par rapport à 2014 a été identifié sur Païta et la zone Voh, Koné, Pouembout. Malgré ce recul, au total, 3 201 transactions ont été enregistrées contre 2 995 l’année précédente. Au niveau de la typologie des biens, les appartements sur Nouméa représentent 74 %, une constante, alors que sur la zone VKP, la vente des villas a baissé de 10 points, celle des terrains à bâtir de 14 points. En revanche, les appartements ont fait un bond : +38 % contre 19 % en 2014.

Une majorité d’appartements

Comme annoncé par les professionnels, les transactions ont connu une hausse de 27 % grâce à la défiscalisation. La vente d’appartements représente 51 % des transactions et la moitié du montant cumulé de ce marché. Les villas représentent 36 % et les terrains à bâtir 13 %. Le montant cumulé des transactions s’élève à plus de 88 milliards de francs CFP dont 87 % pour l’habitat.

Davantage de primo-accédants sur Nouméa et Païta

2015 est marqué par deux constantes : la stabilité des primo-accédants d’une année sur l’autre (23 % contre 24 %) et leur concentration sur les communes de Nouméa et Païta. Par ailleurs, 9 appartements sur 10 ont été acquis par des primo-accédants sur Nouméa.

Les terrains à bâtir en baisse

Les transactions sont en recul de 17 % et 545 terrains à bâtir sont recensés en 2015 : 79 % des acquéreurs sont des particuliers et 35 % s’inscrivent dans le cadre de la primo-accession. L’agglomération du Grand Nouméa enregistre 80 % des transactions dont 46 % sur Païta, néanmoins en léger recul par rapport à 2014. Le prix médian de l’are sur Nouméa est de 2 875 000 F, suivi de Dumbéa avec 1 624 000 F, Païta avec 931 000 F et Mont-Dore 845 000 F. Dans la zone VKPP, il se situe autour de 577 000 F. Sur la côte Est et le Nord, il n’y a pas de chiffres.

Les maisons également en recul

Avec 27 % de transactions en moins, le marché des maisons et des villas est lui aussi en baisse. Seuls 856 dossiers ont été traités en 2015. Nouméa reste la première localité avec un tiers des villas vendues sur le Grand Nouméa et représente un quart sur toute la Nouvelle- Calédonie. 90 % des acquéreurs sont des particuliers dont un quart des primoaccédants. Le marché de l’ancien prédomine avec 90 % des ventes. Au niveau de la typologie, il s’agit essentiellement de maisons F4

Le prix moyen des maisons

Alors que Nouméa, Païta et Mont-Dore enregistrent une légère hausse sur l’ancien, Dumbéa affiche des prix légèrement en baisse : 31,7 contre 32,1 millions de francs. En revanche, le prix de vente moyen sur un logement neuf, toujours pour cette même commune, est en augmentation : 26 millions de francs en 2014 et 28,7 millions de francs en 2015. A Païta, le prix de neuf est stable. Quant à Nouméa et Mont-Dore, il n’y a pas de chiffres.

Répartition sur Nouméa

32 ventes de villas ont été enregistrées en 2015 au centre-ville avec un prix moyen de 55,7 millions de francs pour 3 % de primo-accédants. Le nord de la ville enregistrait 108 vente, soit 44 % des transactions de villas de la commune. Si les prix moyens et médians observés dans ces quartiers semblent cohérents, les professionnels rencontrés estiment cependant que ceux des autres zones sont en deçà du marché.

Appartements, plutôt du neuf

1 438 transactions, dont 80 % rien que sur Nouméa, ont été enregistrées en 2015, soit une baisse de 45 % par rapport à 2014. Il s’agit essentiellement d’appartements neufs en lien avec les programmes de défiscalisation. 66 % sont des F2 ou F3. Le prix de vente moyen sur Nouméa, hors frais de notaires, se situe autour de 29 millions de francs pour du neuf et 28 millions pour de l’ancien. A Païta, le prix moyen pour du neuf est de 26 millions, Mont-Dore et Dumbéa environ 23 millions de francs. Sur ces trois communes, il n’y a pas de chiffres pour l’ancien.

L’Observatoire de l’immobilier

Collectées depuis début 2014, réactualisées chaque trimestre, les statistiques sont accessibles soit via le site de l’Isee, www.isee.nc, pour une approche des chiffres bruts, soit sur celui de la Chambre de commerce et d’industrie, www.nc-eco.nc pour des analyses, avis et commentaires. Une note de synthèse, assortie d’un panorama annuel, est également produite pour compléter l’Observatoire.

Voici une sélection d'articles similaires qui pourraient vous intéresser :

  • Mettre son logement en scène pour mieux le vendre

    Transformer son intérieur pour augmenter les chances de trouver acquéreur sans pour autant dépenser des fortunes, réaménager des pièces intelligemment, opter pour une nouvelle déco afin de dépersonnaliser l’ensemble, c’est le home staging, littéralement « mettre son chez soi en scène ». Très en vogue aux Etats-Unis, le concept commence à faire également des émules un peu partout ailleurs.

  • Où construire aujourd’hui ?

    Trouver un terrain pour y construire sa maison est de plus en plus délicat. Nouméa étant devenue très chère, il faut se tourner vers les autres villes de l’agglomération.

© 2012-13 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation - Contactez-Nous