Vous êtes iciDossiers»Financer

La Nouvelle-Zélande à portée de main

S’offrir sa résidence secondaire en Nouvelle-Zélande est un rêve pour beaucoup. Ce pays tout proche est une destination touristique privilégiée des Calédoniens. Mais l’achat d’un appartement à but locatif reste aussi un excellent investissement.

A2h30 de vol, Auckland est une ville en forte croissance démographique. « Trois habitants arrivent toutes les heures », selon Philippe Meneut et Myriam Kleinmann, conseillers en investissement en Nouvelle-Zélande pour NZS et One Place. Ils recherchent des biens immobiliers, les proposent à la vente et assurent la gestion locative des biens vendus.

Selon eux, la situation actuelle est favorable à l’investissement. « Surtout en ce moment, avec un dollar qui a baissé de 10% les quinze derniers jours. C’est un pays sain et nous sommes sereins quant à notre économie à long terme », note Philippe Meneut. Le pays est autonome, avec son énergie hydro-électrique et éolienne. Mais pratique surtout beaucoup de commerce extérieur, avec la Chine notamment.

Des pièges à éviter

« Nous avons vendu environ 70 biens l’année dernière à des Calédoniens. » Un chiffre éloquent qui prouve l’intérêt des investisseurs du Caillou pour la Nouvelle-Zélande, car seulement 10 % de ces transactions représentent un achat de résidence secondaire. Les démarches à l’achat sont par ailleurs très faciles et très rapides, « mais il est prudent de se faire accompagner. L’acheteur doit bien connaître les rouages et les pièges de l’immobilier néozélandais », précise Philippe Meneut. Ajoutons enfin que là-bas, les frais réglés à un notaire sont fixes, de l’ordre de 1 300 dollars environ, et que la rentabilité locative nette est de l’ordre de 5 à 7 %.

Du studio au F2

Pour un investissement sûr, on peut s’orienter vers un studio (environ 12 millions de francs) ou un F2 (15,5 millions de francs) dans le centre d’Auckland, sachant que là-bas, le propriétaire est très protégé en cas de non-paiement des loyers, et qu’il y a peu de vacances dans le marché de la location. « A ce jour, on commence à vendre sur plan », précise Philippe Meneut avant d’ajouter : « on a été le premier pays à sortir de la crise en 2008 et les tarifs ont grimpé de 12 % ces six derniers mois sur Auckland. C’est un marché en demande », conclut-il.

Voici une sélection d'articles similaires qui pourraient vous intéresser :

  • Défiscalisation locale, quoi de neuf pour 2017 ?

    Créée en 2013, reconduite l’année dernière, la défiscalisation locale a pour objectif de promouvoir l’habitat intermédiaire et surtout de relancer l’activité du BTP. En février, le gouvernement a réactualisé trois indicateurs concernant le loyer, les ressources et la surface défiscalisable. Et pour attirer les investisseurs, ces derniers peuvent désormais acquérir des parts d’un bien dans le cadre d’une SCI de portage.

  • Le Dispositif Calédonien de Défiscalisation

    Le dispositif calédonien de défi scalisation en faveur de l’investissement dans le secteur du logement intermédiaire, créé par la loi du pays du 13 décembre 20131, institue une réduction d’impôt sur le revenu des personnes physiques. L’arrêté du gouvernement du 30 décembre 2013 est venu préciser les modalités d’application de cette loi.

  • La défiscalisation locale, atout de l'investissement

    A l’heure où le secteur de la construction peinait un peu à trouver un nouvel élan, la loi de défiscalisation locale en vigueur depuis quelques mois offre de belles opportunités.

  • Le Vanuatu, une aubaine

    Territoire indépendant depuis 1980, le Vanuatu, archipel aux nombreuses îles, concentre son activité économique sur Port-Vila, sa capitale, en pleine croissance sur l'île d'Efate.

  • "Des Conditions de Financement Attractives"

    Inévitable pour la majeure partie d’entre nous, le crédit immobilier est la première démarche du futur acheteur. Rencontrer son conseiller permet d’étudier et de mesurer avec lui les possibilités d’emprunt, et surtout, la durée. Stéphane Millet est directeur commercial pour le marché des particuliers et des professionnels. Il répond à nos questions au nom de la Fédération bancaire française, actuellement présidée par BNP Paribas.

© 2012-13 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation - Contactez-Nous