Vous êtes iciNos Dossiers»Investir»Transmission»Afficher les éléments par tag : loyer - Limmo.nc | Le Portail Immobilier de Nouvelle Calédonie

Les joies de la colocation

Se loger coûte cher. Mais à plusieurs, le prix est tout de suite plus intéressant. Qui n’a pas rêvé un jour de vivre dans une villa F5 avec cinq copains ? En théorie ça semble faisable, dans la pratique, un peu moins… Décryptage.

Plébiscitée par les 20-35 ans, la colocation est l’alternative évidente à un loyer hors de prix à régler seul. Les jeunes locataires se tournent donc toujours plus vers la colocation pour réduire la part de leur budget consacrée au logement ou, à loyer identique, pour bénéficier d’une superficie plus vaste qu’une location classique. Si vivre en communauté est généralement plutôt sympathique pour certains, pour les propriétaires en revanche, cela peut être une véritable hantise.

La fiesta chez moi

Le problème pour les agences est qu’en cas de non-paiement du loyer, juridiquement « il y a un renvoi de responsabilité entre les colocataires », explique un responsable d’agence. De plus « Ce sont les propriétaires qui refusent très souvent ». En cause : la coloc’ a mauvaise presse : fêtes, tapage, parfois dégradations et irrespect du bien dans les cas extrêmes. Dans une colocation à plusieurs, il y a parfois du « mouvement », comprenez qu’un des locataires puisse partir trois mois, les autres vont le remplacer, mais il devait payer ceci avant... qui n’a pas été réglé... L’importance du « les bons comptes font les bons amis » prend tout son sens dans la colocation. Donc avant de se lancer avec des amis, il faut être sûr de ses prochains coloc’ pour éviter tout déboire...

Pourquoi choisir la colocation ?

L’avantage principal de la colocation est bien sûr le montant du loyer. On paiera un loyer équivalent voire moindre que si on logeait seul, mais pour un bien plus grand. Les frais sont également partagés : électricité, eau, internet, télévision satellite... sont répartis entre les colocataires. Enfin, c’est surtout un moyen de vivre plus convivial pour qui n’aime pas être seul !

GRÉGOIRE ET MARC, EN COLOC DEPUIS TROIS MOIS

« MA MÈRE A DÛ SE PORTER GARANT »

colocation

A 28 et 30 ans, les deux meilleurs potes se sont installés dans un F3 neuf pour une coloc toute fraîche, mais cela n’a pas été simple…

  • POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI LA COLOC ?

Parce que ça revient moins cher tout simplement. Les frais sont divisés par deux, électricité, Internet... le tout pour un appartement plus spacieux et mieux situé que si on louait seul.

  • CELA A-T-IL ÉTÉ DUR DE TROUVER ?

Oui, quatre mois de recherches sur Internet pour trouver un appartement adapté. Car ce n’est pas comme un couple, un appartement pour la coloc’ doit permettre d’avoir son propre espace. Nous avons vu quatre agences. Dans la première, on nous a dit que si nous n’avions pas un million chacun sur notre compte, et la capacité à payer trois mois d’avance, on ne nous proposerait aucune visite. Une autre agence était plutôt sympathique mais cela n’a pas abouti. La troisième nous a proposé des choses mais ce n’était pas adapté. Enfin la quatrième a été la bonne et on a trouvé notre bonheur.

  • COMMENT LE BAIL EST-IL RÉALISÉ ?

Le bail est à mon nom, sans doute pour rassurer les propriétaires. Mais ma mère a dû se porter garant.

  • DANS L’ENSEMBLE CELA A DONC ÉTÉ COMPLIQUÉ ?

Oui, tant au niveau administratif que financier. On se lance dans un premier appart, ce sont toujours des sommes importantes à sortir avant même d’être dedans. Et quand on est en CDD, aucune agence ne loue sans garant. La colocation, même s’il y a des moments sympas et que c’est avantageux financièrement, est une situation passagère. Il y a quand même une incompréhension. Je gagne beaucoup plus que le smic, mais je ne peux même pas me louer un F2 tout seul vu les prix pratiqués. C’est décourageant...

AURÉLIE CHATELIN, DIRECTRICE DE L’AGENCE CHATELIN

«Il y a de plus en plus de demandes.»

aurelie chatelin« Vu le montant des loyers souvent élevés, nous avons constaté une hausse des demandes. J’ai même vu deux familles demander si elles pouvaient être colocataires en villa. Au départ, il faut que le propriétaire soit d’accord, et souvent, ils le sont. Les villas étant chères à louer, elles restent parfois des mois vides, donc les propriétaires sont obligés d’accepter ce mode de location. Pour le bail en fonction du nombre de colocataires, nous en mettons plusieurs en « caution solidaire », comme ça, ils se sentent tous responsables. L’inconvénients pour nous c’est à la sortie. C’est quasiment tout le temps le bazar, il faut parfois tout refaire, repeindre, boucher des trous... Mais environ 3 % de notre parc locatif est de la colocation. » 

DES AIDES POSSIBLES

clesL’aide au logement est un soutien financier pour les locataires de leur habitation principale et remplissant certaines conditions de ressources. Cette aide porte sur le loyer et sur la caution lors de l’entrée dans le logement. Elle peut également porter sur les charges en fonction des revenus du foyer. Cette aide est financée par la Nouvelle-Calédonie, les provinces et le Fonds social de l’habitat.

Qui peut en bénéficier ?

Les résidents de Nouvelle-Calédonie, locataires au titre de la résidence principale (c’est-à-dire qui y vivent habituellement et effectivement au moins huit mois par an) d’un logement conventionné (c’est-à-dire un logement qui répond à des normes générales relatives à la sécurité, à la salubrité et à l’équipement) à des conditions d’occupation et à un montant de loyer maximum. Les retraités résidant en maisons de retraite agréées. Les étudiants logés en chambre ou dans un F1.

Elle n’est pas attribuée si…

Vous êtes locataire d’un appartement qui appartient à l’un de vos ascendants (parents, grands-parents…) ou descendants (enfants, petits-enfants…), ou à ceux de votre conjoint ou concubin ou toute personne à laquelle vous êtes lié par un PACS.

Vous êtes propriétaire d’un logement. Le logement que vous occupez n’est pas conventionnable.

L’aide est calculée en fonction…

Du montant du loyer, de la composition de la famille, des ressources

Voici une sélection d'articles similaires qui pourraient vous intéresser :

  • Etat des lieux, quelques repères

    Location à l’année, vide ou meublée, location saisonnière mais également bureau, dock et autre local professionnel, l’état des lieux est une démarche obligatoire et gratuite, du moins pour une habitation. Bien qu’il n’existe aucune règle quant à son contenu, il doit néanmoins être rédigé avec soin, à l’entrée et au départ du locataire. Le point avec Loïc Moal, responsable juridique et location à l’agence Caillard & Kaddour depuis 2011.

  • Hypothèque, comment ça marche ?

    Dans la majorité des cas, un crédit immobilier est assorti d’une hypothèque. Cette garantie, qui porte directement sur le bien et exige l’intervention d’un notaire, permet au créancier, banque ou autre, d’obtenir une saisie pour se rembourser. Détails avec Maître Jacqueline Calvet- Lèques, présidente de la Chambre territoriale des notaires.

  • Les droits du conjoint survivant, du partenaire pacsé ou du concubin en matière de baux d’habitation

    Si vous êtes propriétaire d’un logement occupé par un couple, à qui devez-vous adresser un congé pour reprendre votre logement ou le vendre ? Contre qui devez-vous diriger votre procédure d’expulsion ? Que se passe-t-il si le couple installé dans le logement se sépare ? Quid en cas de décès du locataire ? Autant de questions qui appellent des réponses différentes selon la situation des locataires.

  • Comment mettre son bien immobilier en valeur ?
    Dans   Conseils

    Donner de la valeur ajoutée à votre bien est indispensable, notamment lorsque le temps est venu de le mere en vente ou en locaon. Découvrez toutes lez étapes incontournables pour faire de votre bien une pete merveille.

  • La vérité sur les frais de notaire

    A l'achat d'un bien, on a l'habitude d'assimiler l'ensemble des coûts engendrés par la transaction aux frais de notaire, alors qu'ils n'en représentent qu'une partie. Décryptage.

© 2012-13 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation - Contactez-Nous