Vous êtes iciDossiers»Conseils»Mettre en vente

2018 : la CINC dresse le bilan

Entre les actions de sensibilisation sur des thématiques économiques ou réglementaires, des réunions de travail, une analyse du marché, la relance de l’Observatoire de l’immobilier avec la CCI, un diplôme universitaire, la Confédération immobilière revient sur l’année écoulée, fête ses quatre ans d’existence et… le 100e numéro de son magazine !

« Toutes les actions qui ont été entreprises depuis la création de notre confédération ont remporté un franc succès et nous montons en régime d’année en année », se félicite d’entrée Cédric Bérode, président de la CINC. Pour rappel, la confédération a été créée fin 2014 et regroupe en son sein les deux autres associations du secteur : la FTAI, Fédération territoriale des agents immobiliers, et la CPI, Confédération des professionnels de l’immobilier. Si l’objectif prioritaire est de mieux défendre les intérêts d’une profession en pleine mutation en parlant d’une seule et même voix auprès des décideurs, la CINC a aussi planché sur des actions de formation.

Carton plein pour le DU

Preuve en est : le lancement d’un diplôme universitaire « professions immobilières » en partenariat avec l’Université de la Nouvelle- Calédonie. 12 diplômés en 2017 et 18 cette année : le cursus figurera à nouveau au programme universitaire en 2019. « Nous sommes ravis des résultats, car notre cheval de bataille est la professionnalisation du secteur immobilier et grâce à cette formation, qui s’adresse aussi à un public en reconversion, nous apportons notre pierre à l’édifice. D’ores et déjà les futurs candidats se bousculent au portillon pour s’inscrire, c’est une grande satisfaction ! », poursuit-il.

TGC, défisc’, conjoncture : des sujets suivis de près

Parmi les actions fortes de l’année, bien sûr, la TGC, taxe générale sur la consommation, était au coeur des réunions. La CINC a sensibilisé ses adhérents à cette nouvelle mesure fiscale et oeuvré auprès du gouvernement pour que les bailleurs de locaux commerciaux et professionnels gardent le choix d’opter ou pas pour la TGC. Côté défiscalisation locale, la Rili 2, la confédération a communiqué à plusieurs reprises sur ce dispositif, qui se termine au 31 décembre prochain. « Les derniers programmes sortent de terre aujourd’hui. Ce qu’il faut souligner aussi, c’est que si les investisseurs bénéficient toujours d’un avantage fiscal, le plafond des loyers a été revu permettant une baisse significative d’environ 15 %. Ce qui a permis de contribuer à la baisse du coût de la vie.

Une grande implication dans l’Observatoire de l’immobilier

2018 a également été marqué par la relance de l’Observatoire de l’immobilier en ligne sur le site nc-eco.nc de la Chambre de commerce et d’industrie, « un outil de travail essentiel pour tous les acteurs de l’habitat et la construction dans lequel nous sommes désormais pleinement impliqués ». Grâce à cette base de données, les derniers chiffres couvrant 2016 et 2017 ont pu être livrés, permettant d’obtenir une meilleure visibilité : qui achète quoi quand et surtout où.

Un magazine rodé

Au niveau de la communication, la CINC fête aujourd’hui le 100e numéro de son magazine, créé en partenariat avec Les Nouvelles calédoniennes. Dossiers d’actualité, pratiques, interventions d’expert, conjoncture, chiffres, tendances, réglementations… les sujets se veulent variés et vulgarisés. S’il s’adresse au plus près du grand public, le magazine est aussi un formidable support pour les annonceurs, tous adhérents de la CINC. Sa parution va se poursuivre en 2019 toujours au rythme de deux numéros par mois. Enfin, la CINC est sur le point de finaliser son site internet avec ses partenaires locaux.
À suivre…

Marie Jeanne Stevaux
Crédit photo : CINC

La CINC en bref…

  • Création : juillet 2014
  • Ses missions : fédérer, mutualiser les moyens pour défendre la profession, devenir force de propositions auprès des institutions et mettre en place un programme de formation pour les métiers de l’immobilier.
  • Une quarantaine d’agences adhérentes soit environ :
    • 250 salariés représentés
    • 95 % du chiffre d’affaire du marché locatif privé et du syndic de copropriété 
    • 60 % des transactions (hors particuliers à particuliers).

 

Plus dans cette catégorie : « Trois marchés et leurs tendances

© 2012-19 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation - Gestion des cookies