Vous êtes iciNos Dossiers»Investir»Transmission»Afficher les éléments par tag : frein - Limmo.nc | Le Portail Immobilier de Nouvelle Calédonie

Faire appel à un courtier en crédit immobilier

Anne-Sophie DUTHOIT, qui exerce le métier de courtier immobilier Anne-Sophie DUTHOIT, qui exerce le métier de courtier immobilier MJS

Alors qu’en métropole le courtage immobilier n’a cessé de se développer, en Nouvelle-Calédonie, ils ne sont qu’au nombre de quatre. S’ils accompagnent leurs clients dans le plan de financement d’une acquisition immobilière, ils sont aussi des interlocuteurs privilégiés auprès des organismes bancaires. Le point avec Anne-Sophie Duthoit, qui exerce ce métier depuis 2015

CINC : L’activité est encore peu répandue en Nouvelle- Calédonie. Comment devient-on courtier en crédit immobilier ?

Anne-Sophie Duthoit : Contrairement à la métropole, la profession n’est pas très connue. Et si elle n’est pas réglementée à ce jour en Nouvelle-Calédonie, cela ne signifie pas pour autant qu’elle est facilement accessible, car elle reste assimilée à de l’assistance financière. Il faut avoir une grande expérience dans le domaine bancaire de préférence et surtout une forte capacité d’analyse. Nous sommes avant tout des négociateurs et devons être capables de maîtriser un domaine qui touche quand même au plan de financement d’un bien immobilier. Notre crédibilité, aussi bien envers nos clients que les banques voire les agences immobilières, en dépend. C’est une relation de confiance qui doit s’installer de manière pérenne. Nous ne sommes que quatre professionnels, mais chacun a sa spécificité.

CINC : Quels sont les avantages de passer par un courtier ?

En tant qu’intermédiaires, nous sommes là pour proposer une prestation, en toute transparence, au plus près des besoins et des moyens des futurs acquéreurs. Nous proposons toujours un accompagnement personnalisé. S’il s’agit d’obtenir les meilleures conditions bancaires, nous permettons aussi à nos clients, particuliers, primo-accédants ou autres, de gagner du temps avec un dossier de financement optimal et définitif qui tiendra compte des points forts et des points faibles. Nos clients ne seront pas dans l’attente d’une réponse – positive ou négative - de leur banque. Par ailleurs, nous sommes aussi en mesure de renégocier des taux lorsque le bien est déjà acheté.

CINC : Concrètement, comment montez-vous ces dossiers ?

Après la prise de contact où le client nous présente son projet d’acquisition, nous regroupons tous les documents exigés par la banque pour constituer le dossier, tels que pièce d’identité, fiches de salaire, relevés de compte, contrat de travail, tableau d’amortissement dans le cas d’un autre crédit… Ensuite, nous réalisons une analyse détaillée avec, entre autres, le calcul du taux d’endettement, la prise en compte de certaines aides comme le prêt à taux zéro, les subventions de la province… Nous pouvons aussi recueillir des devis pour l’assurance du prêt. Lorsque le dossier est envoyé dans les différentes banques, il est complet aussi bien administrativement que financièrement. Une fois que les différents établissements bancaires ont donné leur réponse, le client pourra valider son choix. Enfin, lorsque le prêt et le compromis de vente sont signés, nous finalisons l’accompagnement jusqu’ à la réitération chez le notaire. En tout, il faut compter de trois à quatre mois.

CINC : Comment vous contacte-t-on ?

En ce qui me concerne, ce sont majoritairement des particuliers, notamment des primo-accédants, qui font appel à mes services souvent grâce aux agences et professionnels de l’immobilier auprès desquelles je suis référencée. Ils ont besoin d’être aiguillés dans leurs démarches, qui ne sont pas simples. Dans une autre catégorie, une clientèle moyenne et haut de gamme pour laquelle le feu vert de la banque ne pose pas de problème particulier, notre objectif sera plutôt la négociation des taux.

Est-ce que cela signifie que vos clients doivent changer de banque ?

Pas du tout. Nous ne sommes pas là pour contraindre nos clients à quitter leur banque avec laquelle ils entretiennent souvent une relation de proximité. Le plus important, c’est que leur projet puisse se réaliser dans les meilleures conditions et que l’offre de prêt corresponde à leur situation. Devenir propriétaire de son logement est une priorité, à nous de négocier intelligemment.

Bio express

Anne-Sophie Duthoit a travaillé durant sept ans à la BCI, d’abord en tant qu’attachée de l’agence de l’Anse-Vata, chargée de compte, adjointe responsable à Magenta, puis au Carré Immobilier durant un an. Depuis août 2015, grâce à son parcours et l’obtention du brevet professionnel banque, elle a choisi de se lancer dans l’activité de courtage en crédit immobilier.

Propos recueillis par Marie Jeanne Stevaux Photo : MJS

Voici une sélection d'articles similaires qui pourraient vous intéresser :

  • Hypothèque, comment ça marche ?

    Dans la majorité des cas, un crédit immobilier est assorti d’une hypothèque. Cette garantie, qui porte directement sur le bien et exige l’intervention d’un notaire, permet au créancier, banque ou autre, d’obtenir une saisie pour se rembourser. Détails avec Maître Jacqueline Calvet- Lèques, présidente de la Chambre territoriale des notaires.

  • Où construire aujourd’hui ?

    Trouver un terrain pour y construire sa maison est de plus en plus délicat. Nouméa étant devenue très chère, il faut se tourner vers les autres villes de l’agglomération.

  • "Des Conditions de Financement Attractives"

    Inévitable pour la majeure partie d’entre nous, le crédit immobilier est la première démarche du futur acheteur. Rencontrer son conseiller permet d’étudier et de mesurer avec lui les possibilités d’emprunt, et surtout, la durée. Stéphane Millet est directeur commercial pour le marché des particuliers et des professionnels. Il répond à nos questions au nom de la Fédération bancaire française, actuellement présidée par BNP Paribas.

  • Le Dico du Notaire

    Inévitable lorsque vous achetez ou vendez, le notaire règle de façon claire et officielle la passation du bien.

    Décryptage avec maître Catherine Lillaz.

  • Le prêt à taux zéro

    Le prêt à taux zéro a été créé à destination des classes moyennes, pour lesquelles l’accès à la propriété est de plus en plus difficile du fait de l’explosion des prix du foncier et des coûts de construction.
    Mais qui est concerné ?


© 2012-13 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation - Contactez-Nous