Vous êtes iciNos Dossiers»Investir»Afficher les éléments par tag : texte - Limmo.nc | Le Portail Immobilier de Nouvelle Calédonie

Bien acheter sur plan

Certains choisissent un logement dans l’ancien, d’autres dans le neuf. Et il y a ceux qui achètent un bien immobilier qui n’existe pas encore. C’est le principe de l’achat sur plan. Entre avantages et inconvénients, voici quelques conseils des professionnels du secteur.

Etre propriétaire de son logement est souvent le rêve de toute une vie. Et lorsque l’on décide de franchir le pas, certains choisissent la VEFA, la Vente en l’Etat Futur d’Achèvement. Autrement dit : acquérir un bien immobilier en construction et en devenir le propriétaire au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Idéal pour ceux qui souhaitent construire un logement à leur goût, l’achat sur plan possède de nombreux atouts. Il suffit de prendre quelques précautions.

S’assurer d’une équipe de professionnels

L’une des premières choses à faire lorsque l’on souhaite acheter sur plan est de se renseigner sur le promoteur en charge de la construction du logement. « Il faut être sûr d’être entouré d’une équipe de professionnels, expliquet- on à l’agence Geron’Immo. Le mieux serait de voir quelques réalisations au préalable et éviter de faire confiance au premier venu ». Il faut aussi rester en contact avec le promoteur pour vérifier l’avancée des travaux, mais aussi, en fonction du contrat signé, pour demander des modifications ou des ajouts dans son logement. « Si le constructeur est sympathique et si tout se passe bien, on peut parfois demander de petites choses : changer certains matériaux, rajouter un petit espace, etc. », confirme Joël Carré, directeur de l’agence Tropic Immo. « Avoir le plus possible de contact avec le promoteur est important. Cela permet à l’acquéreur d’avoir confiance. »

Une réglementation sécurisée grâce aux garanties

Autre conseil et pas des moindres : ne pas faire l’impasse sur les garanties. Pour acheter sur plan en Nouvelle-Calédonie, le contrat en VEFA n’est pas, à strictement parler, obligatoire. Cependant, depuis le début des années 2000, les notaires l’imposent de manière quasi systématique. Adapté au marché local, il permet ainsi au futur acquéreur d’obtenir de solides garanties. Parmi elles : la Garantie Bancaire d’Achèvement (GBA). « Elle est très importante pour le client car elle permet d’être remboursé par la banque si, pour une raison ou une autre, le promoteur n’achève pas la construction du logement », rapporte Cédric Fekkar Sorris, cogérant de l’agence I-MO. Sur le même principe, il existe la Garantie du Parfait Achèvement (GPA). Avec cette règle, l’acquéreur dispose d’une année entière, au moment de son installation, pour rendre compte des défauts de son bien immobilier. Si des problèmes apparaissent et que des travaux ou des changements doivent être réalisés, ils seront à la charge du constructeur. « Il n’y a jamais de gros pièges en VEFA parce qu’elle est très réglementée, nuance Pierre Chanploup, gérant d’Althys Construction. C’est sûrement la vente la plus sécurisée. Elle est tellement cadrée qu’une une fois l’opération démarrée, c’est parti jusqu’au bout. D’où l’importance de demander un maximum de garanties. »

Temps d’attente et prestations modernes

Comme toute construction immobilière, l’achat sur plan connaît aussi quelques défauts. Le temps d’attente avant la livraison du logement peut paraître long, surtout lorsque l’on est déjà considéré comme propriétaire. « Selon certains facteurs, comme les intempéries par exemple, il peut y avoir des retards sur la livraison et donc une attente encore plus longue. Mais ce sont des risques que les futurs acquéreurs connaissent », rapporte Cédric Fekkar Sorris.

De même, si avec l’achat sur plan, les propriétaires peuvent imaginer le logement idéal, d’autres ont parfois du mal. « Essayer d’imaginer sa future maison sur un plan, ce n’est pas évident pour tout le monde. Heureusement, aujourd’hui il existe des audits très performants en 3D qui permettent de mieux se projeter », estime Pierre Chanploup.

Pour autant, la VEFA reste, aux yeux de beaucoup, un moyen très intéressant pour accéder à la propriété. Il faut dire que les avantages y sont également nombreux : les prestations des promoteurs sont plus modernes, utilisant les derniers matériaux, les normes en matière de construction sont respectées, et les recours en cas de problème possibles. « Les clients ont vraiment tous les recours et tous les moyens possibles pour se retourner en cas de problème », précise l’agence Geron’Immo. En 2012, cette dernière a ainsi vendu une quarantaine de logements sur plan.

Au final, l’achat sur plan fait partie de l’un des moyens pour accéder à la propriété. La différence réside simplement dans le fait que le bien immobilier n’est pas encore construit. Alors, pour s’assurer de son bon achèvement, il suffit de se renseigner sur son promoteur et de prendre le maximum de garanties. Objectif final : obtenir le logement tant désiré.

Voici une sélection d'articles similaires qui pourraient vous intéresser :

  • Faire appel à un courtier en crédit immobilier

    Alors qu’en métropole le courtage immobilier n’a cessé de se développer, en Nouvelle-Calédonie, ils ne sont qu’au nombre de quatre. S’ils accompagnent leurs clients dans le plan de financement d’une acquisition immobilière, ils sont aussi des interlocuteurs privilégiés auprès des organismes bancaires. Le point avec Anne-Sophie Duthoit, qui exerce ce métier depuis 2015

  • PACS et l'achat d'un logement

    Plutôt que de se marier, certains couples optent pour le Pacs, pacte civil de solidarité. C’est tout simplement un contrat de vie commune qui se situe entre le mariage et l’union libre (concubinage). Plus souple à mettre en place et plus facile à rompre aussi, mais en cas d’achat d’un bien immobilier à deux, des précautions sont à prendre dès le départ, au risque d’avoir de mauvaises surprises.

  • Les questions à se poser avant de se lancer

    Vous envisagez d’acheter un appartement ou une maison ?

    Avant même de prendre rendez-vous avec votre banquier pour monter votre plan de financement, mettez les chances de votre côté et commencez à vous poser les bonnes questions.

  • La VEFA, une sécurité et des garanties

    La VEFA, vente en l’état de futur achèvement, concerne un logement neuf acheté sur plan, appartement ou maison individuelle. Le dispositif est soumis à une réglementation sécurisée dans l’intérêt du futur propriétaire, tant au niveau du suivi d’avancement de la construction que du financement, et se déroule en plusieurs étapes. Le point avec Nicolas Massé, vice-président de la CPI*.

  • Agent immobilier, un métier cadré

    A l’heure actuelle, elles sont un peu plus de 80 agences immobilières en Nouvelle-Calédonie. Cette profession, soumise à un cadre réglementaire depuis 1998, est contrôlée par la Direction des affaires économique, DAE. Quelles sont les prestations concernées, les diplômes ou encore les garanties financières ? Quid de la carte professionnelle ? Détails

© 2012-13 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation