Vous êtes iciNos Dossiers»Investir»Afficher les éléments par tag : texte - Limmo.nc | Le Portail Immobilier de Nouvelle Calédonie

VKP : le développement du Nord en très bonne voie

L’aménagement de la zone urbaine VKP se poursuit petit à petit.
Avec l’usine métallurgique du Nord, structures et équipements sont rapidement sortis de terre afin de faire face au développement du bassin.
Et ce n’est pas près de s’arrêter.

Le projet de rééquilibrage économique entre le Nord et le Sud a fait son petit bout de chemin. Après quelques années de chantiers, la zone urbaine VKP, regroupant les communes de Voh, Koné et Pouembout, est devenue la capitale du Nord. L’élément déclencheur de ces changements provient bien sûr de la construction de l’usine métallurgique de Koniambo. Véritable facteur économique, elle a permis au Nord de se doter d’un centre d’activité qui lui faisait défaut, et de faire venir les industries calédoniennes dans la zone. Depuis 2007, le taux de création d’entreprise est passé de 7% à 10% par an, contre 3% avant cette date.

Pour faire face à ce regain d’activité, les institutions ont donc décidé de mettre en place de nombreux équipement et infrastructures. Objectif : moderniser la zone VKP.

Une demande croissante

« En sept ans, de 2007 à 2013, on a réalisé 35 opérations, soit 5 par an. C’est énorme ! », confie Ange-Marie Benoît. Le directeur de la Saeml Grand Projet VKP, organisme qui coordonne les principaux projets d’aménagements, est satisfait. En moins de dix ans, de nombreux équipements et infrastructures ont été construits pour faire face à une demande de plus en plus croissante. A Voh, Koné et dans le GDPL de Bako, des zones d’activités, artisanales, agricoles ou encore commerciales ont déjà été conçues (voir encadré). La majorité des chantiers prévus ont vu le jour entre 2009 et 2013, tandis que d’autres viennent à peine de débuter.

En parallèle, des appels d’offres sont d’ores et déjà lancés pour de nouvelles opérations. Parmi elles, la Saeml prévoit la construction d’une salle omnisports de 250 places à Voh, du collège de Paiamboué, de l’extension du centre culturel et d’un cinéma de deux salles de 180 places à Koné. Après quelques retards, le centre aquatique de Pouembout devrait, quant à lui, se terminer fin juillet pour une ouverture début août. La maison de l’enfance, en cours de construction, verra le jour fin 2013 – début 2014.

L’assainissement des trois communes est finie et laisse sa place à une nouvelle étude sur la voie de détournement de Koné. « Il reste encore quelques opérations à mettre en route, comme l’hôpital et le lycée de Pouembout, mais c’est en bonne voie », constate Ange-Marie Benoit. « Maintenant, il va manquer des logements. Ce n’est pas la crise mais on remarque qu’il y a un vrai manque. »

Un manque de logements malgré des projets immobiliers

En effet, l’augmentation de l’activité économique et la modernisation des infrastructures ont pour conséquence l’accroissement du nombre d’habitants (voir encadré) et de la demande en logement. Dans la zone VKP, entre 2004 et 2010, environ un millier d’habitations ont déjà été construites. Selon les estimations de la Province Nord, 1 000 autres logements devraient voir le jour entre 2014 et 2016. « Cela ne servirait à rien de construire des lotissements de 150 habitations, mais de petites opérations de 30 à 40 logements sont plus adaptées pour le secteur », estime Ange-Marie Benoît. Pour faire face à la demande, la Saeml Grand Projet VKP a donc dû s’occuper de quelques chantiers concernant des logements. Dans le GDPL de Bako, 15 villas ont été construites en partenariat avec la Sic. Son succès a été tel qu’il a obligé la Saeml à débuter une étude pour l’opération d’une vingtaine de villas supplémentaires.

121 logements aidés construits en 2012

La Province Nord est également en première ligne pour faire face à cette demande. Elle a accompagné de nombreux projets immobiliers en ce qui concerne les logements aidés. Parmi les habitations livrées, le lotissement « Le Bosquet » de 167 logements à Koné et le lotissement Oléa d’une centaine d’habitations. A Voh, le lotissement Pwadawhuup de 30 logements vient tout juste de se terminer.

Toujours à Koné mais côté montagne, la résidence « Les Cigales » a vu la première tranche de 41 logements s’achever. Et sur les 48 logements que compte la 2ème tranche, 35 sont encore en cours de construction. Le lotissement Paiamboué comporte 36 logements dont la livraison est prévue fin 2013.

En tout, en 2012, la Province Nord a permis la construction de 121 logements aidés sur la zone VKP, pour un total de 314 en province Nord. « Le développement du secteur se fait de manière très rapide. On réalise des appels d’offres constamment, affirme Ali Karimi, directeur de l’aménagement et du foncier en province Nord. Il y a une très grosse activité. D’ailleurs, chaque fois que les gens passent devant la zone, ils constatent la métamorphose. Le dynamisme est extrêmement positif. »

97 villas pour le lotissement de Green Valley à Voh

Les projets immobiliers fleurissent également dans le secteur privé. La société Fidenord, promoteur immobilier, s’occupe de la construction du lotissement Green Valley, à Voh. Avec un total de 97 villas de type F3 et F4, c’est le plus gros lotissement financé par un privé dans la zone VKP. Actuellement, la 1re tranche de 61 villas prend forme et sera livrée le 30 septembre. « La demande de logements est tellement importante dans le Nord que nous n’avons pas eu besoin de passer par des agences immobilières pour vendre nos villas. Les gens viennent directement vers nous », explique Rémy Bouché, gérant de Fidenord. Sur les 61 villas de la 1re tranche de Green Valley, 85% ont ainsi déjà été vendues, entre 20 et 25 millions de francs. Un succès qui est dû à la bonne gestion de la province Nord selon Rémy Bouché. « Tout s’est fait de manière réfléchie et intelligente, en respectant les habitants et les commerces déjà sur place. »

Une activité économique qui s’accroît, une modernisation des infrastructures et des équipements et une population qui augmente. La zone VKP a tout d’une grande ville. Il ne manque plus pour elle qu’à s’attaquer au manque de logements qui risque de se ressentir de plus en plus. « Un bel effort a été fait, confirme Ange-Marie Benoît. Tout est en place pour accueillir les populations. Mais l’enjeu de ces quatre à cinq prochaines années, c’est clairement le logement. »

VKP2 -

Les habitants de la zone VKP de plus en plus nombreux

En 2009, 9685 personnes habitaient dans la zone VKP. En un an, 1 474 personnes se sont ainsi installées tout autour de l’aménagement urbain de la province Nord. En 2011, la population dépasse les 10 000 habitants. En 2012, elle est d’environ 10 500. Mais la croissance démographique ne s’arrête pas là. La province Nord estime qu’entre 2009 et 2025, le nombre d’habitants augmentera de 68%, soit un total d’environ 17 000 personnes vivant dans la zone VKP.

Parmi les facteurs expliquant cette rapide croissance, l’usine métallurgique de Koniambo est de fait le plus important. En phase de construction, l’entreprise a généré plus de 5000 emplois, et depuis le début de l’exploitation, environ un millier de personnes y travaillent de manière permanente. L’afflux de population s’est progressivement créÉ, louant ou achetant des logements sur place. L’implantation de petites entreprises de services est également un facteur d’accroissement. Car avec elles arrivent des employés et anciens habitants de la province Sud venus habiter dans un nouveau cadre de vie. Plus proche de la campagne mais avec un minimum de modernité.

(Sources: Document Province Nord, Cellule Koniambo et CCI)

Les infrastructures en place

Pour ceux qui ne se seraient pas déplacés dans la zone VKP ces derniers mois, voici une liste non exhaustive des équipements achevés :

  • A Bako, le centre de contrôle des véhicules de la DITTT a été inauguré en 2009. Le parc d’aménagement, la zone artisanale et l’agence de la BNC installée sur le GDPL sont également en place.
  • A Koné, le complexe tennistique a ouvert en 2011. La zone d’activité commerciale de Cassis-Pont Blanc et la zone commerciale de Green Acre se sont ouvertes en décembre 2012 pour une trentaine de commerces.
  • A Voh, l’écomusée sur le café, le centre médicosocial et l’extension de l’école maternelle sont en place.
  • A Pouembout, la zone d’activité de Tipenga a été construite.
  • La zone industrielle de Vavouto consacrée plus particulièrement aux entreprises sous-traitantes de l’usine métallurgique est également installée.

Voici une sélection d'articles similaires qui pourraient vous intéresser :

  • Cherche terrain à bâtir…

    Certains optent pour un appartement ou une maison déjà construite, d’autres préfèrent acquérir un terrain pour y bâtir leur demeure. En lotissement, en zone résidentielle ou dans un endroit plus reculé, près de Nouméa ou en brousse, les particularités ne seront pas tout à fait les mêmes… L’offre et les budgets à prévoir non plus.

  • La VEFA, une sécurité et des garanties

    La VEFA, vente en l’état de futur achèvement, concerne un logement neuf acheté sur plan, appartement ou maison individuelle. Le dispositif est soumis à une réglementation sécurisée dans l’intérêt du futur propriétaire, tant au niveau du suivi d’avancement de la construction que du financement, et se déroule en plusieurs étapes. Le point avec Nicolas Massé, vice-président de la CPI*.

  • La défiscalisation locale, atout de l'investissement

    A l’heure où le secteur de la construction peinait un peu à trouver un nouvel élan, la loi de défiscalisation locale en vigueur depuis quelques mois offre de belles opportunités.

  • La TCA ne remporte pas tous les suffrages...

    Jusqu’à aujourd’hui, les revenus financiers des communes de Nouvelle-Calédonie étaient deux fois moins importants qu’en Métropole. Instaurée en 2010, la taxe communale d’aménagement (TCA) leur permet de mieux assumer leurs compétences tout en offrant de meilleurs services à leurs administrés.

  • Où construire aujourd’hui ?

    Trouver un terrain pour y construire sa maison est de plus en plus délicat. Nouméa étant devenue très chère, il faut se tourner vers les autres villes de l’agglomération.

Plus dans cette catégorie : Bien acheter sur plan »

© 2012-13 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation