Vous êtes iciDossiers»Conseils»Mettre en vente
Acheter son Logement

Acheter son Logement

Vous n’avez jamais été propriétaire et vous envisagez d’acheter votre appartement ou votre maison ? Vous optez plutôt pour du neuf voire un logement en construction ? Outre le prêt bancaire et en fonction de votre situation, il existe des aides dont vous pourrez peut-être bénéficier.

«Construire avec le climat en Nouvelle-Calédonie», tel est le titre d’une nouvelle brochure parue début avril. Destinée en priorité aux particuliers, elle a été réalisée par le Point info énergie et cofinancée par le gouvernement et l’Ademe. Le fascicule, qui se veut avant tout pratique, aborde les grands principes de l’habitat bioclimatique, aussi bien dans le cadre d’une construction que d’une rénovation.

Alors qu’en métropole le courtage immobilier n’a cessé de se développer, en Nouvelle-Calédonie, ils ne sont qu’au nombre de quatre. S’ils accompagnent leurs clients dans le plan de financement d’une acquisition immobilière, ils sont aussi des interlocuteurs privilégiés auprès des organismes bancaires. Le point avec Anne-Sophie Duthoit, qui exerce ce métier depuis 2015

Plutôt que de se marier, certains couples optent pour le Pacs, pacte civil de solidarité. C’est tout simplement un contrat de vie commune qui se situe entre le mariage et l’union libre (concubinage). Plus souple à mettre en place et plus facile à rompre aussi, mais en cas d’achat d’un bien immobilier à deux, des précautions sont à prendre dès le départ, au risque d’avoir de mauvaises surprises.

Dans la majorité des cas, un crédit immobilier est assorti d’une hypothèque. Cette garantie, qui porte directement sur le bien et exige l’intervention d’un notaire, permet au créancier, banque ou autre, d’obtenir une saisie pour se rembourser. Détails avec Maître Jacqueline Calvet- Lèques, présidente de la Chambre territoriale des notaires.

D’un côté, une personne âgée qui souhaite compléter sa retraite en transférant son bien, de l’autre un tiers qui, en contrepartie, lui verse une compensation financière jusqu’à son décès : c’est le principe du viager. Un placement parfois intéressant pour le futur acquéreur mais qui comprend un aléa : la longévité du vendeur. Le point avec Maître Jacqueline Calvet-Lèques, présidente de la Chambre territoriale des notaires.

Page 1 sur 3

© 2012-13 Groupe Les Nouvelles Calédoniennes - Conditions Générales d'Utilisation - Contactez-Nous